header banner
Default

Le gagnant du prix LVMH 2023, le Japonais Satoshi Kuwata, qui est-il?


Publié , Mis à jour

Satoshi Kuwata est le lauréat de la dixième édition du prix LVMH. (Paris, le 7 juin 2023.) LVMH

Designer de la marque Setchu, Satoshi Kuwata a séduit le jury de la 10e édition du prix LVMH avec un vestiaire fait de silhouettes élégantes qui célèbre le design dans tout ce qu'il a de plus fonctionnel.

Sur Instagram, Setchu peut faire figure de marque confidentielle avec ses quelque 8600 abonnés. Ce qui va à contre-courant des labels de mode célébrés qui jouissent déjà d'une petite notoriété digitale avant de remporter la timbale. Mais dans les rangs du jury star du prix LVMH, dont les membres sont issus des marques phares du groupe (Jonathan Anderson, Maria Grazia Chiuri, Nicolas Ghesquière, Marc Jacobs, Kim Jones, Nigo, Stella McCartney et Silvia Venturini Fendi), il n'y a pas eu l'once d'un doute. Le Japonais Satoshi Kuwata, à la tête de la marque lauréate, est un designer de talent qui a déjà bien fait ses preuves. À 39 ans, il a même une longue expérience dans le secteur. Il a fait ses armes chez Huntsman à Savile Row pendant ses études à Central Saint Martins, puis chez Gareth Pugh à Londres, Kanye West et Givenchy à Paris, et enfin Edun à New York City et Golden Goose à Milan. «Dès que j'ai vu son travail, j'ai été convaincue que nous avions le gagnant. Je crois vraiment en sa philosophie et à la vision de sa marque, explique Maria Grazia Chiuri, directrice artistique des collections femme de Dior et membre du jury. Ce n'est pas qu'une affaire de vêtements, c'est aussi son expérience et son approche créative».

Dans les coulisses de la 10e édition du prix LVMH

Né à Kyoto, au Japon, Satoshi Kuwata a déménagé à Londres à l'âge de 21 ans pour poursuivre une carrière dans la mode. En 2020, il lance sa marque unisexe Setchu, avec l'envie de faire de ses créations un pont entre les concepts japonais et occidentaux, dans le respect de l'artisanat des différentes cultures. On verra ainsi dans son vestiaire des vestes de tailleur, un classique du dressing occidental, qui passées entre les mains du designer deviennent pliables grâce à une construction réalisée à la manière des origamis. C'est intriguant, c'est chic et c'est fonctionnel (elles ne se froissent pas). Sa vision de l'élégance se niche également dans les détails, comme dans ses cols amovibles, qui deviennent interchangeables, et son jeu de boutonnage. Ici, il est question de conserver la silhouette, reflet d'un style constant, en jouant sur quelques twists pour ne pas changer de vêtements chaque saison.

Enfant terrible

«Enfant, j'étais turbulent. Ma mère s'inquiétait pour moi. Je vais désormais la rendre heureuse», a déclaré Satoshi Kuwata après avoir reçu son prix des mains de l'actrice Gal Gadot, invitée d'honneur de cette édition qui s'est déroulée à la Fondation Louis Vuitton, à Paris. Le designer est également reparti avec la somme de 400.000 euros et un an de mentorat au sein de LVMH. L'inflation est passée par là : la dotation a été revue à la hausse de 100.000 euros par rapport aux éditions précédentes. «C'est un gros événement dans ma vie. Ce prix va évidemment m'aider financièrement pour développer ma marque».

Sources


Article information

Author: Scott Maxwell

Last Updated: 1704394203

Views: 1534

Rating: 3.5 / 5 (75 voted)

Reviews: 81% of readers found this page helpful

Author information

Name: Scott Maxwell

Birthday: 1927-10-12

Address: 248 Wendy Canyon Suite 088, North April, FL 95605

Phone: +4553169031997820

Job: Park Ranger

Hobby: Lock Picking, Archery, Quilting, Metalworking, Orienteering, Board Games, Bowling

Introduction: My name is Scott Maxwell, I am a audacious, dear, treasured, clever, lively, welcoming, resolute person who loves writing and wants to share my knowledge and understanding with you.