header banner
Default

Réveil du courrier du 29 octobre 2023 | International Post


Samedi, Benjamin Netanyahou a parlé à la presse pour la première fois depuis les attaques du 7 octobre  (AFP / Abir Sultan)
Samedi, Benjamin Netanyahou a parlé à la presse pour la première fois depuis les attaques du 7 octobre (AFP / Abir Sultan) ABIR SULTAN / AFP

Conflit. Pour Nétanyahou, Israël livre “sa seconde guerre d’indépendance”

VIDEO:

Le premier ministre israélien s’est exprimé face à la presse trois semaines jour pour jour après les attaques du Hamas qui ont fait près de 1 500 morts. La guerre qu’il mène à Gaza, dont le but est de “sauver le pays”, affirme-t-il, est entré dans une nouvelle phase.

Logo

Publié le 29 octobre 2023 à 05h45 Lecture 2 min.

Samedi, pour la première fois depuis les massacres du 7 octobre, Benyamin Nétanyahou s’est retrouvé face aux médias, note Ha’Aretz. Parmi les questions, celle portant sur son éventuelle responsabilité quant à l’incapacité d’Israël à éviter les attaques du Hamas : “après la guerre, tout le monde devra répondre à des questions difficiles, moi y compris. Il y a eu un échec terrible. Nous ne laisserons rien au hasard, je vous le promets. Mais pour le moment, ma mission est de sauver le pays”, a-t-il répondu.

“C’est notre seconde guerre d’indépendance”, a également annoncé le premier ministre israélien, en prévenant que le conflit entrait dans une nouvelle phase : “la bataille dans la bande de Gaza sera longue et difficile”. Le New York Times souligne que l’armée mène des incursions limitées mais ne s’est pas encore engagée “dans une invasion à grande échelle”. Le secrétaire américain à la défense l’a d’ailleurs déconseillé à son homologue cette semaine selon le quotidien.

L’entrée de Tsahal dans Gaza “sert deux objectifs principaux”, explique Israël Hayon. D’abord, “la destruction du Hamas, de ses leaders, de son infrastructure militaire”, à travers les bombardements et des opérations terrestres qui “contribuent à briser la combativité de l’ennemi”. L’autre objectif concerne les 229 personnes kidnappées et “là, le Hamas trompe et manipule”, commente le journal pour qui le pays vit “24 heures cruciales” alors que “la suite n’est pas claire”.

M. Nétanyahou a justement rencontré des familles de ces personnes kidnappées, rapporte le Jerusalem Post. “Nous voyons tous ces tanks entrer dans Gaza et nous sommes très inquiets”, a déclaré Merav Leshem Gonen, lisant un communiqué au nom des familles lors d’un rassemblement à Tel Aviv samedi soir. Israël devrait considérer un échange avec des prisonniers du Hamas, plaident les familles. Middle East Eye signale d’ailleurs que Yahya Sinwar, le chef du Hamas à Gaza, a suggéré que son groupe était prêt à un tel échange.

Pour Al-Jazeera, qui rappelle que les combats se sont poursuivis toute la journée de samedi après les bombardements de vendredi soir, les attaques d’Israël “ne feront pas nécessairement beaucoup de mal à un Hamas bien préparé”. Il aurait par exemple une infrastructure de télécommunications dans les tunnels creusés sous Gaza que les bombes n’affectent pas.

Erdogan accuse Israël de crimes de guerre

VIDEO:

L’attaque actuelle “ne semble pas être la Big One”, estime la chaîne. “Il faudra voir si la dernière escalade en date prend de l’ampleur et mène à une invasion sur plusieurs fronts avec 30 000 soldats au sol ou si elle se calme”, résume Al-Jazeera. “Rien de ce qu’a montré Israël pour l’instant ne peut se transformer en une initiative stratégique majeure pour gagner la guerre. Les prochaines étapes montreront à quel point Israël apprend de ses efforts et de ceux du Hamas”, conclut l’analyse.

Parallèlement, des manifestations pro palestiniennes ont eu lieu un peu partout dans le monde. À Istanbul, devant 1,5 million de personnes, Recep Tayyip Erdogan a accusé Israël de se “conduire comme un criminel de guerre” alors que le bilan des bombardements atteindrait les 8 000 morts selon le ministère palestinien de la santé. i24 observe que le président turc, “prudent” dans les heures qui ont suivi les attaques du 7 octobre, s’est montré “plus volubile” en faveur des Palestiniens une fois la riposte israélienne lancée. Le ministre des affaires étrangères de M. Nétanyahou a rapatrié ses diplomates en Turquie dans la foulée de cette déclaration.

Matthew Perry, ici à Beverly Hills en mars 2017, est mort samedi dans son domicile de Los Angeles (Reuters / Mario Anzuoni)
Matthew Perry, ici à Beverly Hills en mars 2017, est mort samedi dans son domicile de Los Angeles (Reuters / Mario Anzuoni) Mario Anzuoni / REUTERS

Pendant que vous dormiez. Matthew Perry, Afrique du Sud, Otis et Mike Pence : les informations de la nuit

VIDEO:

Logo

Publié le 29 octobre 2023 à 05h45 Lecture 1 min.

Matthew Perry est mort. Pendant dix saisons, il a joué Chandler, le colocataire brillant par son ironie, dans Friends, l’une des sitcoms les plus populaires de l’histoire de la télévision. L’acteur a été retrouvé mort chez lui samedi soir à Los Angeles, rapporte TMZ. D’après le site, il se serait noyé dans son jacuzzi. C’est son assistant qui a appelé les secours. L’acteur américano-canadien s’était essayé à des rôles plus dramatiques à la télévision (Studio 60 on the Sunset Strip, À la maison blanche) et avait connu un succès relatif sur le grand écran avec des comédies (Coup de foudre et conséquences avec Salma Hayek, Mon voisin le tueur avec Bruce Willis, 17 ans encore avec Zac Efron) mais il n’avait plus tourné depuis 2017. Matthew Perry avait aussi détaillé dans son autobiographie, sortie il y a moins d’un an, ses addictions à l’alcool et aux opiacés.

L’Afrique du Sud championne du monde de rugby. Tombeurs de la France d’un petit point en quart de finale, vainqueurs de l’Angleterre d’un petit point encore en demi-finales, les Sud-Africains ont remporté leur quatrième Coupe du monde – un record – en dominant d’un point (12-11) la Nouvelle-Zélande. “Les Springboks ne connaissent pas la définition du mot abandonner. Ils ont oublié comment perdre et dans une froide nuit parisienne, ils ont puisé plus profond que jamais pour venir à bout d’une courageuse Nouvelle-Zélande réduite à 14”, salue le Daily Maverick.

Le bilan d’Otis s’aggrave encore. Le nombre de morts après le passage de l’ouragan le long de la côte ouest du Mexique est désormais de 39 morts. Dix personnes sont encore portées disparues. Les autorités prévoient de renforcer la présence de militaires à Acapulco, ville touchée par l’insécurité et le pillage depuis mercredi, constate Excelsior. Ils sont déjà près de 15 000.

Mike Pence se retire de la course. L’ancien vice-président de Donald Trump n’est plus candidat à la primaire républicaine pour 2024. Il l’a annoncé samedi lors d’une conférence de la coalition des juifs républicains à Las Vegas. “Je suis venu ici pour dire qu’il est clair que ce n’est pas mon moment. Alors après beaucoup de prières et de délibération, j’ai décidé de suspendre ma campagne”, a-t-il déclaré. Politico souligne que l’ancien gouverneur de l’Indiana peinait à lever des fonds et restait à la traîne dans les sondages, loin derrière Donald Trump notamment.

Tsahala Sermoneta, 30 ans, étudiante en doctorat et membre d’une unité de forces de sécurité israéliennes, à un avant-poste de la colonie de Sde Boaz surplombant Béthléem.
Tsahala Sermoneta, 30 ans, étudiante en doctorat et membre d’une unité de forces de sécurité israéliennes, à un avant-poste de la colonie de Sde Boaz surplombant Béthléem. PHOTO OLIVER MARSDEN / THE SUNDAY TIMES/Middle East Images via AFP

Reportage. En Cisjordanie, “tôt ou tard, ça finit par péter”

VIDEO:

Le feu couve sous la cendre dans ce territoire administré par l’Autorité palestinienne et occupé par l’armée israélienne. La guerre entre Israël et le Hamas y a radicalisé les colons juifs, persuadés d’être confrontés à une menace existentielle. Les attaques meurtrières se multiplient, raconte cette reporter britannique.

Dans un avant-poste tenu par des colons juifs, la traque de l’ennemi bat son plein. Un drone de surveillance patrouille le périmètre en bourdonnant, transmettant des images vidéo aux militaires stationnés dans un bâtiment provisoire non loin de là. Des enfants remplissent des sacs de sable destinés aux postes défensifs. Des colons, certains en uniformes de réservistes des Forces de défense israéliennes (FDI), d’autres en jeans et T-shirts – mais tous armés et financés par l’État hébreu – arpentent la colline, munis de fusils d’assaut, à la recherche de tout signe d’“infiltration” en provenance des villes et des villages palestiniens de la vallée située en contrebas.

Nous sommes en Cisjordanie, où Israël, [trois semaines] après le déclenchement de la guerre à Gaza, est confronté à la perspective d’un soulèvement palestinien, renforcée par les attaques de plus en plus meurtrières lancées par des colons juifs et les FDI, ainsi que par la colère engendrée par les nombreux décès dans les rangs des civils à Gaza.

Une mosaïque de villes et de villages

VIDEO:

L’armée occupe la Cisjordanie, qui s’étire sur 130 kilomètres du nord au sud entre Israël et la Jordanie, depuis qu’elle l’a prise à la Jordanie pendant la guerre des Six Jours, en 1967. La Cisjordanie est gouvernée non pas par le Hamas – qui a la haute main sur un territoire nettement plus petit, Gaza –, mais par l’Autorité palestinienne, présidée par Mahmoud Abbas, dont le parti, le Fatah, avait été fondé par Yasser Arafat.

Quelque trois millions de Palestiniens vivent à l’intérieur de ses frontières, dans une mosaïque de villes et de villages, aux côtés de 450 000 colons juifs [700 000 en comptant ceux qui vivent à Jérusalem-Est] qui prétendent suivre une prescription de la Bible en vivant sur les terres de l’ancienne Judée-Samarie, au mépris du droit international.

Intensification des tensions de jour en jour

VIDEO:

Des accrochages localisés opposant l’armée israélienne et les colons aux Palestiniens ont d’ores et déjà menacé de déclencher un affrontement de grande envergure, qui se solderait par une hécatombe et amènerait Israël à se battre sur deux fronts, à l’est et à l’ouest, alors même que la menace du Hezbollah grandit au nord. Entre le 7 et le 21 octobre, le ministère de la Santé palestinien a fait savoir que 74 personnes avaient été tuées et plus d’un millier d’autres blessées par les forces israéliennes.

Les tensions autour des avant-postes sauvages comme Sde Boaz, dont même Israël reconnaît qu’ils sont illégaux, s’intensifient de jour en jour. Quand les colons juifs regardent en contrebas de leur colline, ils voient des vallées grouillant de terroristes qui veulent leur faire la peau. Les Palestiniens qui lèvent les yeux voient des gens qui occupent illégalement leur terre et veulent les en chasser.

“En finir une bonne fois pour toutes”

VIDEO:

Chacun des camps pense être confronté à une menace existen

La suite est réservée aux abonnés...

Dessin de Martirena

  • Accédez à tous les contenus abonnés
  • Soutenez une rédaction indépendante
  • Recevez le Réveil Courrier chaque matin
Le site officiel de Virgin Galactic
Le site officiel de Virgin Galactic

Patrimoine. Scandale en Afrique du Sud après l’envoi dans l’espace de fossiles inestimables

VIDEO:

L’envoi dans l’espace de deux os très rares d’hominidés a suscité questions et colère chez les archéologues et paléontologues sud-africains. Pour “The Continent”, la préservation du patrimoine africain et le poids de l’argent dans la conservation des vestiges découverts sur le continent sont aussi en jeu.

Le matin du vendredi 8 septembre, le VSS Unity, un vaisseau spatial de la société Virgin Galactic, s’est dirigé vers la ligne de Karman, la limite entre l’atmosphère terrestre et l’espace.

À bord se trouvaient deux pilotes, un instructeur astronaute, trois passagers payants et un tube en fibre de carbone décoré du drapeau sud-africain.

À l’intérieur de celui-ci, deux fossiles : l’os du pouce d’un Homo naledi, un de nos ancêtres vieux de quelque 250 000 ans, et une clavicule d’Australopithecus sediba, un de nos ancêtres vieux de quelque 2 millions d’années. Tous deux étaient sous la garde de l’université du Witwatersrand (Wits), de Johannesburg.

Des spécimens irremplaçables

VIDEO:

Ce n’est pas la première fois que des fossiles voyagent dans l’espace, mais c’est la première fois que des restes d’hominidés quittent la Terre, selon la revue Nature, et sont exposés aux dangers du voyage spatial et à d’éventuelles radiations. Le fossile d’Australopithecus sediba est particulièrement rare et important. C’est un spécimen type, c’est-à-dire qu’il est le premier de son espèce à avoir été décrit et qu’il constitue l’aune à laquelle on mesure les autres fossiles. Il est irremplaçable tant qu’on n’aura pas inventé de nouvelles technologies ou découvert un autre exemplaire.

Parti du Nouveau-Mexique, le VSS Unity – dont l’équipa

La suite est réservée aux abonnés...

Dessin de Martirena

  • Accédez à tous les contenus abonnés
  • Soutenez une rédaction indépendante
  • Recevez le Réveil Courrier chaque matin
Les ingrédients utilisés par le chef Jean-Claude Rodriguez, qui dirige le restaurant Le Château Saint-Martin, à Carcassone, pour cuisiner son cassoulet, le 4 mars 2016.
Les ingrédients utilisés par le chef Jean-Claude Rodriguez, qui dirige le restaurant Le Château Saint-Martin, à Carcassone, pour cuisiner son cassoulet, le 4 mars 2016. photo REMY GABALDA/AFP

Vu du Royaume-Uni. “Fait maison”, la bonne idée des Français pour bien manger au restaurant

VIDEO:

Convaincu par la qualité de la cuisine française, le “Times” de Londres est enthousiaste à l’idée d’instaurer un label “fait maison”. “La recette d’une bonne restauration” dont les Britanniques devraient s’inspirer, écrit le journal londonien dans un éditorial.

La restauration française est considérée par ses admirateurs du monde entier comme un antidote à la malbouffe industrialisée du XXIe siècle. La plus modeste brasserie ou le plus humble bistro n’a pas à rougir de son menu, qui, en dépit de son choix limité, se compose de plats préparés sur place à partir d’ingrédients frais. Sauf que cette réputation d’intégrité culinaire est aujourd’hui menacée par les plats préparés clandestins. Vous avez probablement déjà dégusté – à votre insu – ce genre d’assiette passée au micro-onde et chèrement facturée.

Le soupçon naît souvent de la rapidité à laquelle votre ratatouille, votre cassoulet ou votre coq au vin se matérialise sur la table – bien trop vite pour être le fruit d’un chef même diligent. Le plat peut être fumant ou sembler desséché et réchauffé. Rien d’insupportable, mais certainement rien de génial non plus. La déception est aussi amère que la note est salée, sans toutefois que la situation justifie de se plaindre au serveur. Résultat, on se sent floué.

Mais d’où provient donc cette pâtée pour chien ? D’un entrepôt de déstockage probablement, utilisé par les plus cyniques des représentants de la restauration française. Achetée en gros à prix cassé et revendue avec un brin de persil à prix exorbitant.

Heureusement, le gouvernement français veille et lutte contre ces escroqueries. En 2025, les restaurants seront dans l’obligation d’indiquer si leurs plats ont été préparés ailleurs et réchauffés. De quoi sérieusement entacher la réputation des restaurants français : selon l’Association française des maîtres restaurateurs, seuls 4 % des 175 000 établissements français cuisinent tout leur menu sur place.

La bureaucratie française a de quoi rendre fou, mais il s’agit en l’occurrence d’une bonne nouvelle. Le fast-food a sa place dans la rue, pas à la table des restaurants. Les clients paient pour la fraîcheur des produits, l’élégance et l’originalité des plats, pas pour du réchauffé sous plastique. Il faudrait obliger les restaurants britanniques à faire de même. C’est la recette d’une bonne restauration.

Sisha Rainbow chez elle, à Berlin, ensorcelle les bougies qu’elle a fabriquées et qui sont destinées à la vente. Photo Nikita Teryoshin.

Portrait. Shisha Rainbow, sorcière bien aimée d’Internet

VIDEO:

Les sorcières ne se cachent plus. Elles hantent désormais Internet et collectionnent les vues sur TikTok. À Berlin, “Der Spiegel” est allé à la rencontre de l’une d’entre elles, Shisha Rainbow, qui a fait de sa vocation son métier.

Au-dessus de la table basse de son appartement berlinois, Shisha Rainbow tend la main et lance : “Gardien de la porte du Nord, je t’invoque.” Puis elle allume une bougie noire. Les gardiens des portes, commente-t-elle, sont des êtres qui protègent le rituel et donnent accès à “l’autre monde”. Quand toutes les bougies sont allumées, la trentenaire écarte les bras. “J’ouvre mes centres d’énergie, mes chakras.”

Rainbow, qui se présente comme une sorcière moderne, veut jeter un sort de protection sur les bougies qu’elle a fabriquées et qu’elle vendra plus tard. Elle a ajouté aux bougies du jasmin pour les “vibrations positives”. Des pétales de rose pour l’estime de soi, du métal doré pour la richesse. Rainbow ferme les yeux et tend ses paumes vers l’avant. Elle reste ainsi un moment avant de prendre congé des gardiens des portes. Au lieu de souffler les bougies, elle abaisse un gobelet sur les flammes jusqu’à ce qu’elles s’éteignent. Ce qui serait plus respectueux.

Rose, miel et piquants de porc-épic

VIDEO:

Autrefois, Rainbow était maquilleuse, aujourd’hui elle travaille comme sorcière professionnelle. Elle ne ressemble pas à un personnage de conte de fées, mais plutôt à une punk. Au lieu d’une cape, elle porte un petit haut qui lui dénude le ventre, elle s’est teint les cheveux et les sourcils en rose vif et ses ongles effilés sont vernis.

Dans ses vidéos, Rainbow explique par exemple comment réaliser un philtre d’amour : on place un cercle de fleurs autour de soi, on boit un thé à la rose avec du miel et on scande : “Bien-aimée Aphrodite, fais aussi entrer l’amour dans ma vie.”

Elle montre également comment trouver de l’argent : on dessine une rune sur un coquillage et on le jette dans un plan d’eau quand la lune est croissante. Et elle décrit comment contacter des êtres de l’autre monde – ou comment repousser les attaques magiques avec des piquants de porc-épic. Sur TikTok, elle fait également la promotion de son livre, de son école de magie et de ses consultations. Ce qui lui permet de gagner de quoi vivre. Combien ? Autant que quand elle était maquilleuse – et assez pour partir en croisière afin d’écrire son prochain livre.

La “witchfluencer”, star des réseaux

VIDEO:

La chaîne vidéo de Rainbow est loin d’être un coin perdu dans les ténèbres de la Toile. Tout comme d’autres witchfluencer, la sorcière moderne touche un public en ligne de plus en plus étendu. Le hashtag #WitchTok hante les réseaux sociaux depuis des années, les vidéos ont été visionnées plus de 42 milliards de fois sur TikTok dans le monde. Ce sont surtout des jeunes femmes qui y racontent comment contacter les morts, tirer les cartes ou utiliser des cristaux magiques. Il devient possible de reproduire des rituels autrefois occultes, presque comme dans les vidéos de recettes de cuisine.

D’où vient cette fascination pour ce mysticisme supposé – et qui sont ces gens qui se définissent comme des sorcières modernes ? Pourraient-elles constituer un danger pour les utilisateurs et utilisatrices ?

Plus de 40 % des habitants des 95 pays où des données représentatives sont disponibles sont convaincus de l’existence des sorcières. C’est ce que révèle l’étude “Witchcraft beliefs around the world” [“Croyance dans la sorcellerie dans le monde entier”], publiée à la fin de 2022. Mais cette croyance n’est pas répartie de façon égale : en Tunisie, 90 % des personnes interrogées la partagent ; en Allemagne, environ une personne sur huit croit au mauvais œil.

La superstition n’est pas un phénomène nouveau, elle est omniprésente dans l’histoire culturelle humaine. Dès l’Antiquité, les gens croyaient aux oracles, à la magie, à l’invocation des démons. À la fin du Moyen Âge, les sorcières deviennent l’incarnation du mal qui pactise avec Satan. Au début d

La suite est réservée aux abonnés...

Dessin de Martirena

  • Accédez à tous les contenus abonnés
  • Soutenez une rédaction indépendante
  • Recevez le Réveil Courrier chaque matin
Francis Ngannou a perdu mais envoyé au tapis le champion du monde WBC des poids lourds samedi soir à Riyad (AFP / Fayez Nureldine)
Francis Ngannou a perdu mais envoyé au tapis le champion du monde WBC des poids lourds samedi soir à Riyad (AFP / Fayez Nureldine) FAYEZ NURELDINE / AFP

Boxe. Francis Ngannou perd contre Tyson Fury mais “quelle performance !”

VIDEO:

Le Camerounais, star du MMA, s’est essayé à la boxe dans un combat d’exhibition contre le champion Tyson Fury. Il n’a pas été ridicule, loin de là.

Logo

Publié le 29 octobre 2023 à 05h45 Lecture 1 min.

Le match d’exhibition entre Tyson Fury, champion du monde invaincu des poids lourds, et Francis Ngannou, vedette des arts martiaux mixtes livrant son premier combat professionnel de boxe, a été beaucoup plus accroché que prévu samedi soir à Riyad. L’Anglais a été déclaré vainqueur aux points après dix rounds contre le Camerounais mais “la décision fait beaucoup parler”, constate le Daily Mail.

“Sacré rebondissement, Tyson Fury a dû survivre à un passage au tapis dans le troisième round”, note ESPN. “Ça ne faisait pas partie du scénario”, a reconnu le “Gipsy King”, louant les qualités de son adversaire. “C’est un grand puncheur. Je le respecte. C’était probablement le combat le plus dur des dix dernières années pour moi”.

Sur Twitter, beaucoup ont vu Ngannou l’emporter et crié au scandale, comme le basketteur LeBron James par exemple. “Bien que Tyson Fury reste invaincu, Francis Ngannou repart avec tout le crédit. Quelle performance ! ”, applaudit la BBC. Le principal intéressé, entraîné pour l’occasion par Mike Tyson, aurait gagné 10 millions de dollars pour ce combat, quinze fois plus que ce qu’il touchait en MMA. Une péripétie de plus dans l’histoire extraordinaire de cet enfant pauvre du Cameroun devenu star aux États-Unis après avoir traversé la Méditerranée et dormi dans les rues de Paris.

“Je reviendrai avec un peu plus d’expérience. J’étais un peu nerveux au début mais maintenant, je sais que je peux le faire. Le loup est dans la bergerie”, a déclaré le combattant de 37 ans, cité par le Telegraph.

De son côté, après une prestation décevante, Fury est attendu dans les prochains mois pour une affiche au sommet contre l’Ukrainien Oleksandr Usyk, champion du monde invaincu lui aussi, sans doute en Arabie saoudite.

Modern Love
Modern Love Dessin Brian Rea/The New York Times

La chronique du New York Times. Modern Love : “J’ai appris que 90 % de l’amour qu’on porte à quelqu’un consiste à être présent”

VIDEO:

Chaque semaine, la chronique phénomène du “New York Times” sur l’amour vous est proposée en exclusivité, traduite en français par “Courrier international”. Ce dimanche, une autrice raconte comment elle a noué, sans jamais la rencontrer, des liens profonds avec une femme qui portait par hasard le même nom qu’elle.

Elle m’avait googlée. Enfin, c’est elle-même qu’elle avait googlée, mais comme nous portons le même nom, c’est moi qui étais apparue dans ses résultats.

D’un naturel curieux, elle était allée faire un tour sur mon site Internet, et elle y avait lu quelques-uns de mes écrits. Puis la Jennifer Graham de Lucas, dans l’Ohio, a envoyé à la Jennifer Graham de Hopkinton, dans le Massachusetts, un courrier électronique qui commençait par ces mots : “Cela va vous paraître bizarre.”

C’était la fin août. De mon bureau, quand j’ai ouvert son courriel, je voyais par ma fenêtre un potager en piteux état : des plants de tomates échevelés aux feuilles jaunissantes, de toutes petites courges vertes que le gel aurait tuées bien avant qu’Halloween n’arrive.

L’été était visiblement sur le déclin.

Dans ma boîte de réception en revanche, ça débordait de vie : l’autre Jennifer m’expliquait avec entrain comment elle m’avait trouvée, et me racontait qu’elle était, comme moi, autrice et mère de quatre enfants – comment, mais comment, aurait-elle pu ne pas m’écrire ?

Elle était pleine d’humour et d’autodérision, ne faisait aucune faute d’orthographe, avait un usage impeccable de la ponctuation et, surtout, surtout, elle n’abusait pas des points d’exclamation. Elle avait joint à son courriel quelques chroniques qu’elle avait publiées dans le journal local :

“Oui, je vous force à lire ce que j’écris, ce que je ne fais plus d’ordinaire. Merci de l’attention que vous voudrez bien accorder à mes névroses du moment.”

À peine sortie d’un divorce difficile, installée à 1 500 kilomètres de mes parents et de ma meilleure amie, je passais alors le plus clair de mon temps accaparée par mes jeunes enfants. Nous étions bien avant le Covid, mais je connaissais déjà très bien le télétravail, que je menais dans un relatif isolement.

Je suis d’un tempérament timide, mal à l’aise en société – du genre à emporter un bouquin quand je vais au spectacle de l’école, histoire de ne pas avoir à faire la conversation pendant l’entracte. Par contre, écrivez-moi un truc sympa, et je vous répondrai, c’est certain. Et si vous me faites rire, alors là, vous avez gagné pour toujours mon amitié épistolaire.

“Jennifer Graham aime Jennifer Graham”

VIDEO:

Bien évidemment, j’ai lu ses chroniques, puis j’ai répondu à cette autre Jennifer Graham âgée alors de 51 ans, deux ans de plus que moi. Je lui ai parlé de moi, et j’ai joint un billet que j’avais publié récemment, sur le choc que j’avais ressenti en trouvant, pour la première fois, une Jennifer dans les avis de décès de mon journal, sur l’indignation qui m’a ébranlée à l’idée que nous les Jennifer puissions, à notre si jeune âge, subir un tel affront. Car enfin, la place des Jennifer est à la rubrique sports, dans les avis de mariage, dans les pages économie, à la rigueur en sciences et technos, mais pas dans les nécros.

Quelques heures plus tard, je recevais sa réponse : “Les avis de décès, très peu pour nous !” Et bientôt, une notification Facebook étrange et merveilleuse est apparue sur mon écran : “Jennifer Graham aime Jennifer Graham.”

C’est ainsi qu

La suite est réservée aux abonnés...

Dessin de Lauzan

  • Accédez à tous les contenus abonnés
  • Soutenez une rédaction indépendante
  • Recevez le Réveil Courrier chaque matin

Sources


Article information

Author: Stephanie Marquez MD

Last Updated: 1699484404

Views: 726

Rating: 4.7 / 5 (55 voted)

Reviews: 92% of readers found this page helpful

Author information

Name: Stephanie Marquez MD

Birthday: 1966-08-04

Address: 1089 Mercado Point, Martinport, AZ 69470

Phone: +4456080740975643

Job: Journalist

Hobby: Kite Flying, Juggling, Cooking, Hiking, Calligraphy, Golf, Stamp Collecting

Introduction: My name is Stephanie Marquez MD, I am a talented, dedicated, clever, variegated, spirited, dear, frank person who loves writing and wants to share my knowledge and understanding with you.